Sciences économiques et sociales

Pour l'école de la confiance

Sommaire

{{{Un retour rapide des résultats se révèle propice aux apprentissages}}} L''évaluation formative ou sommative des apprentissages donne des informations sur ce que l'élève a compris, et sur les difficultés qu'il rencontre. Des quiz d'apprentissage ont été proposés aux élèves, ils ont ainsi mesuré leur degré de maîtrise du cours. L'enseignant dispose,quant à lui, d'un retour sur les questions qui n'ont pas été comprises ce qui lui permet d'y remédier. -* [De l'usage des quiz en ligne ? ->757] {{{Un développement de l'auto-évaluation propice à l'ancrage des savoirs}}} Ces quiz d'apprentissage peuvent être mis à disposition des élèves. Ces derniers ont la possibilité de s'exercer autant de fois qu'ils le souhaitent et de mesurer leurs progrès. [Exercices d’auto-évaluation sur le chapitre "La monnaie et le financement de l’économie"->756] Certains exerciseurs sont "adaptive learning" et proposent une évaluation qui prend en compte, au fil de l'eau, les erreurs des élèves aux questions précédentes. -* [Maîtriser les notions du programme de terminale->762] {{{Une évaluation des tâches complexes plus efficace}}} Les enseignants, à l'aide du numérique, proposent de nouvelles stratégies pour améliorer le rôle de l'évaluation dans les apprentissages. L'enseignant met en place une évaluation dynamique et est en capacité d'intervenir pendant le processus de rédaction. -*[Travailler de manière collaborative l’épreuve mobilisation des connaissances->362] De même, le partage du travail évalué est facilité et accessible à l'ensemble de la classe. -* [Proposition de remédiation suite à un Bac blanc->765] {{{Un étayage des apprentissages facilité par le numérique en créant des parcours de travail}}} Le groupe propose principalement des exemples de mise en application des méthodes des différentes épreuves en proposant des parcours de travail. -* [Corriger une dissertation avec l'application "Exercices et Evaluations" de l'ENT Léo->769] -* [Exercice de remédiation d'une EC2->726] à partir d'un parcours de travail qui reprend pas à pas la méthodologie de cette épreuve. -*[Travailler la méthodologie de la dissertation ->728] et rédiger une dissertation en prenant appui sur un parcours de travail à réaliser De même des parcours ont été créés pour évaluer la maitrise des outils statisitiques ou des notions. -* [Parcours de travail sur la lecture de documents statistiques centrés sur le PIB->755] -* [Parcours de travail sur les principes de construction des PCS->727] -* [Vérifier la compréhension d’une séquence sur la combinaison productive->770] {{{Conclusion}}} Le numérique : -* Renouvelle la forme de l'évaluation et engage davantage les élèves dans les apprentissages, -* Donne davantage de valeur à l'évaluation grâce aux feedbacks immédiats et à la possibilité de recommencer l'évaluation pour progresser et mesurer les progrès, -* Réduit les temps de correction de l'enseignant qui disposent en plus d'une synthèse des résultats de la classe, -* Permet le partage des travaux évalués -* favorise l'autonomie de l'élève qui peut s'auto-évaluer. {{{Point de vigilance}}} Les outils numériques permettent généralement d'évaluer les objectifs intermédiaires comme la connaissance du cours et d'en favoriser l'acquisition Néanmoins la réussite des épreuves type bacs sont plus difficilement évaluables par la machine même si le numérique renouvelle les conditions de la réalisation de la tâche complexe et engage davantage l'élève.

Le numérique au service de l’évaluation

Bilan du groupe de travail de SES 2017/2018

L’année scolaire précédente, le groupe de travail s’est intéressé aux apports du numérique dans l’évaluation des apprentissages. Voici le premier bilan que nous pouvons établir à partir des activités menées en classe.

 Un retour rapide des résultats se révèle propice aux apprentissages

L’’évaluation formative ou sommative des apprentissages donne des informations sur ce que l’élève a compris, et sur les difficultés qu’il rencontre.
Des quiz d’apprentissage ont été proposés aux élèves, ils ont ainsi mesuré leur degré de maîtrise du cours. L’enseignant dispose,quant à lui, d’un retour sur les questions qui n’ont pas été comprises ce qui lui permet d’y remédier.

 Un développement de l’auto-évaluation propice à l’ancrage des savoirs

Ces quiz d’apprentissage peuvent être mis à disposition des élèves. Ces derniers ont la possibilité de s’exercer autant de fois qu’ils le souhaitent et de mesurer leurs progrès.

Exercices d’auto-évaluation sur le chapitre "La monnaie et le financement de l’économie"

Certains exerciseurs sont "adaptive learning" et proposent une évaluation qui prend en compte, au fil de l’eau, les erreurs des élèves aux questions précédentes.

 Une évaluation des tâches complexes plus efficace

Les enseignants, à l’aide du numérique, proposent de nouvelles stratégies pour améliorer le rôle de l’évaluation dans les apprentissages. L’enseignant met en place une évaluation dynamique et est en capacité d’intervenir pendant le processus de rédaction.

De même, le partage du travail évalué est facilité et accessible à l’ensemble de la classe.

 Un étayage des apprentissages facilité par le numérique en créant des parcours de travail

Le groupe propose principalement des exemples de mise en application des méthodes des différentes épreuves en proposant des parcours de travail.

De même des parcours ont été créés pour évaluer la maitrise des outils statisitiques ou des notions.

 Conclusion

Le numérique :

  • Renouvelle la forme de l’évaluation et engage davantage les élèves dans les apprentissages,
  • Donne davantage de valeur à l’évaluation grâce aux feedbacks immédiats et à la possibilité de recommencer l’évaluation pour progresser et mesurer les progrès,
  • Réduit les temps de correction de l’enseignant qui disposent en plus d’une synthèse des résultats de la classe,
  • Permet le partage des travaux évalués
  • favorise l’autonomie de l’élève qui peut s’auto-évaluer.

 Point de vigilance

Les outils numériques permettent généralement d’évaluer les objectifs intermédiaires comme la connaissance du cours et d’en favoriser l’acquisition
Néanmoins la réussite des épreuves type bacs sont plus difficilement évaluables par la machine même si le numérique renouvelle les conditions de la réalisation de la tâche complexe et engage davantage l’élève.

Mise à jour : 14 septembre 2018