Visuel du bouquet de services académiques

Sciences économiques et sociales

Pour l'école de la confiance
Vous êtes ici : Accueil > Revue de presse > Sociologie >

Une histoire française des rapports de pouvoir

Nonfiction.fr

"G. Noiriel abandonne le seul point de vue des dominés, qui risque d’ailleurs de « laisser dans l’ombre des formes oubliées du malheur social », pour privilégier « l’analyse de la domination, entendue comme l’ensemble des relations de pouvoir qui lient les hommes entre eux. » Autrement dit, dans le cadre français, il propose une histoire des rapports de pouvoir, de tout ordre, et notamment des interactions et de la dialectique à l’œuvre entre gouvernants et gouvernés.

Parmi les influences revendiquées de G. Noiriel, où se croisent les outils conceptuels de Marx et Bourdieu, l’on retrouve la démarche socio-historique du sociologue Norbert Elias.

https://www.nonfiction.fr/article-9544-une-histoire-francaise-des-rapports-de-pouvoir.htm

Mise à jour : 23 septembre 2018